Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
google code baisse le rideau
#1
Certes, ce n'est pas une breaking news. Mais voilà google qui décide de mettre fin à son service. Ce n'est pas non plus l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie : j'ai un peu de temps pour transférer sur sourceforge Big Grin ce qui mérite de l'être avant que M Google débranche le truc.
Mais supposons que le maintener d'une fantastique librairie soit parti(e) cultiver de l'herbe au fin fond d'une vallée reculée de l'Atlas. Des gars sérieux ont dû y penser et ont cloné/forké les sources?
Cool
Répondre
#2
C'est pour cela que l'auto hébergement (accessible pour nous) est une bonne idée Smile

Tu as regardé gitlab ?

Google "arrête" régulièrement les services qui n'ont pas le succès qu'ils attendent.. (ou qui ne rapporte pas assez)...
Répondre
#3
Uggy, j'avais pas vu ta réponse : merci pour gitlab, je vais regarder ça.

En fait, j'étais le we dernier au journée du logiciel libre à lyon. (Un grand merci à tous les organisateurs au passage).
La question de l'auto hébergement était un peu le fil rouge de ces deux journées et allait de pair avec vie privée vs services internet. Il y avait notamment une intervention de Tristan Nitot (bon, j'ai rien appris de nouveau, sauf comment faire une conf à l'arrache avec trois notes écrites sur du papier-cul).
Je ne suis pas convaincu par l'auto hébergement, du moins tel qu'il se pratique aujourd'hui. Des solutions distribuées, en mode peer to peer, peut être. Ou alors, un cloud local par exemple comme le projet hadoly. Boire local, fumer local, manger local, forker local
Cool
Répondre
#4
gambit a écrit :Je ne suis pas convaincu par l'auto hébergement, du moins tel qu'il se pratique aujourd'hui.

Salut Gambit Smile.

Des raisons particulières au fait que tu sois pas convaincu ?
Répondre
#5
Bonjour Jeoffrey

Objectivement, j'ai pas d'argument super percutant. J'ai eu auto hébergé mes services. J'ai été confronté à certaine difficulté comme le filtrage de certains ports par mon fai, crash disque, blocage ddos etc... Au final, c'est beaucoup de temps passé entre la chaise et le clavier. Je constate l'apparition de gras au niveau du bide : c'est pas bon signe.
Donc, oui, je me suis laissé aller à la facilité du cloud. Et je souhaite longue vie à mon fournisseur (qui présentait ses produits vendredi dernier à lyon.)
Après ça, je ne suis pas naïf. Je connais parfaitement les enjeux du net. L'examen cette semaine de la loi sur le renseignement numérique en est un exemple.
Bref, en pleine schizophrénie.
Cool
Répondre
#6
D'accord je vois Smile.

Effectivement, c'est beaucoup de temps passé... J'en suis pas encore arrivé à l'auto-hébergement, mais j'héberge un ou deux sites sur mon RPi, à usage perso uniquement...

Mais il est clair que si j'avais la fibre, j'hébergerais plus de choses Smile.
Répondre
#7
Pour reprendre l'histoire d'une solution distribuée, connaissez-vous MaidSafe?
Cool
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)

A propos de Communauté francophone RPi

Communauté francophone RPi est un forum d'aide et de partage autour du Raspberry Pi et des micro-ordinateurs.