Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Rpi] Fabriquer la Playstation Classic avec un Raspberry Pi
#1
Fabriquer la Playstation Classic avec un Raspberry Pi

Depuis début décembre 2018, Sony commercialise pour une centaine d’euros la Playstation Classic, une version compacte de la Playstation d’origine, qui a assis le prestige de la marque auprès des gamers à l’époque de sa sortie. Assiste-t-on au Grand Retour de la console qui a révolutionné le marché ? Pas si sûr ! Relativement chère [...]

L’article Fabriquer la Playstation Classic avec un Raspberry Pi est apparu en premier sur Raspberry Pi France.


Depuis début décembre 2018, Sony commercialise pour une centaine d’euros la Playstation Classic, une version compacte de la Playstation d’origine, qui a assis le prestige de la marque auprès des gamers à l’époque de sa sortie. Assiste-t-on au Grand Retour de la console qui a révolutionné le marché ? Pas si sûr !
Relativement chère pour une console bridée à la vingtaine de jeux fournis, nous allons voir comment, pour un peu plus de la moitié du prix de la console Sony, fabriquer la Playstation Classic avec un Raspberry Pi.

Les caractéristiques de la Playstation Classic


Avant toute chose, rappelons quelques caractéristiques de la Playstation Classic, ses avantages et ses inconvénients.

La Playstation Classic fait partie des mini-consoles profitant de l’engouement actuel pour le rétrogaming. La console reprend l’aspect visuel de la Playstation One d’origine, avec une taille réduite de 45%. Elle est alimentée par un port micro-USB et propose une connectique HDMI pour le raccordement à un écran. Elle est fournie avec deux manettes (utilisables également sur PC) et un câble HDMI. Attention, pour l’alimentation, seul un câble est fourni, vous devrez vous-même trouver le bloc pour le brancher.

La console est fournie avec vingt jeux embarqués, parmi lesquels se trouvent des grands classiques, comme Final Fantasy VII, Grand Theft Auto, Metal Gear Solid, Rayman, Resident Evil ou encore Tekken 3. Si les jeux sont bien intégrés (même si certains ne sont pas en français), on peut cependant regretter l’absence de grands anciens, comme Tomb Raider, et surtout l’impossibilité d’en ajouter de nouveaux.

Un prix relativement élevé et une limitation du nombre de jeux disponibles font qu’il peut être particulièrement intéressant de s’intéresser sérieusement à la possibilité de fabriquer une console Playstation Classic à partir d’un Raspberry Pi. De plus, Sony utilise un émulateur open source pour faire fonctionner les jeux sur sa console. Quitte à utiliser de l’open source, autant aller jusqu’au bout.

Le choix du matériel


Le plus simple est d’opter pour le kit Raspberry Pi 3

Il existe un grand nombre de kits Raspberry Pi sur le marché. L’objectif est ici d’être capable de faire fonctionner un émulateur de Playstation de façon à pouvoir jouer à la plupart des jeux sortis sur la console d’origine entre 1994 et 2006. Le kit Raspberry Pi 3 fera parfaitement l’affaire, pour la moitié du prix de la Playstation Classic. En ajoutant la connectique, la carte mémoire et la manette de jeu, le prix total reste encore bien en-dessous du prix proposé par Sony.

Nous aurons donc besoin du matériel suivant :

Une fois le matériel rassemblé et assemblé, passons à la configuration logicielle de notre future console rétro.

L’installation de la suite de rétrogaming


https://www.raspberrypi-france.fr/wp-con...50x150.jpg 150w, https://www.raspberrypi-france.fr/wp-con...00x400.jpg 400w" sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" />

RecalBox : Une distribution pour faire du retro-gaming sur Raspberry Pi

Pour faire fonctionner les jeux, nous avons besoin d’installer une suite de rétrogaming. Il en existe plusieurs pour Raspberry Pi. Cette suite logicielle doit permettre de faire fonctionner un émulateur Playstation pour pouvoir lancer les jeux.

La suite logicielle la plus connue est sans aucun doute RetroPie, qui embarque un grand nombre d’émulateurs. Elle n’est pas la seule, puisque RecalBox inclus plus de quarante émulateurs. Il existe aussi PiPlay (anciennement PiMAME) et PES (Pi Entertainment System). Enfin, Lakka, basée sur une distribution Linux allégée, est une très bonne alternative à RetroPie ou RecalBox, embarquant un serveur Samba et autorisant une connexion SSH pour prendre la main à distance sur la machine.

Après avoir téléchargé la suite logicielle de rétrogaming de votre choix, il faut l’installer. Elle se présente généralement sous la forme d’une image disque, qu’il va falloir transférer sur la carte micro-SD.

Pour plus d’informations sur les systèmes d’exploitation Rétro-gaming pour Raspberry Pi, voici des informations complémentaires :

C’est à ce stade que le logiciel Etcher sera nécessaire pour flasher la carte mémoire avec l’image téléchargée. Une fois Etcher lancé sur votre ordinateur, et la carte insérée dans un lecteur, il suffit de sélectionner l’image puis la carte mémoire, et de cliquer sur « Flash ». L’écriture sur la carte mémoire peut prendre un certain temps. A la fin de l’opération, il suffit d’insérer la carte flashée dans le Raspberry Pi et de l’allumer.

Si la procédure s’est déroulée correctement, la suite de rétrogaming devrait démarrer.

Si vous souhaitez plus de détails sur la procédure d’installation, vous pouvez vous référer à la documentation officielle de Raspberry Pi concernant l’installation d’un système d’exploitation.

La configuration logicielle


Maintenant que la suite logicielle rétrogaming est installée, il faut configurer l’émulateur Playstation.

La première chose à faire est de configurer la manette de jeu de façon à ensuite pouvoir piloter l’interface de l’émulateur pour pouvoir jouer. Chaque manette a son propre mode de configuration, aussi vous devrez vous reporter au manuel fourni avec le modèle que vous avez choisi. Il est important de bien configurer les différents boutons de votre manette, sans quoi vous risquez de rencontrer des problèmes lorsque vous essaierez de lancer les jeux avec l’émulateur.

Pour la manette, vous pouvez choisir :

Une fois la manette configurée, vous pouvez maintenant contrôler la « console ». Pour la connecter à votre réseau, sélectionnez le bouton « Menu ». En fonction du type de connexion que vous souhaitez, choisissez l’option correspondante, Ethernet ou Wifi (« wireless network »). Dans le cas d’une connexion Wifi, il vous faudra sélectionner le SSID exposé par votre box Internet et entrer le mot de passe. Etant donnée la complexité de ce type de mot de passe, un clavier USB pourrait vous être utile à ce stade afin de ne pas perdre trop de temps à sélectionner les lettres et les chiffres à l’aide de la manette. Lorsque la connexion sera effective, en Wifi ou en Ethernet, la console disposera d’une adresse IP.

Il reste maintenant à installer et à configurer un émulateur Playstation. C’est l’option « Manage Packages » du menu qui permet de le faire. A ce stade, vous avez le choix entre trois émulateurs Playstation : « lr-pcsx-rearmed », « pcsx-rearmed » et « lr-beetle-psx ». Logiquement, vous ne devriez avoir besoin que d’un seul de ces émulateurs. Néanmoins, il est tout de même conseillé d’installer les trois afin de maximiser les chances de faire fonctionner un maximum de jeux Playstation. Avant de télécharger et d’installer ces packages, vous allez avoir besoin d’un BIOS compatible pour que l’émulateur se lance correctement. Référez-vous à la documentation de votre suite logicielle de rétrogaming afin de savoir quels fichiers BIOS sont nécessaires en fonction du ou des émulateurs Playstation que vous souhaitez installer. Téléchargez les fichiers nécessaires et installez-les dans le répertoire « BIOS » du Raspberry Pi.

L’installation des jeux


Maintenant que vous disposez d’un émulateur Playstation opérationnel, il va vous falloir des jeux.

Vous allez avoir besoin de jeux sous la forme de ROMs pour que l’émulateur puisse les exploiter. Vous devriez pouvoir les trouver et les télécharger facilement grâce à n’importe quel moteur de recherche (attention aux copyrights).

Une fois les fichiers ROMs téléchargés, copiez-les sur le Raspberry Pi dans le bon répertoire. L’émulateur les détectera alors automatiquement pour vous les proposer. Le transfert des fichiers peut se faire via un périphérique USB ou par SFTP (en utilisant un logiciel supportant les connexions SSH). Attention, pour que le transfert fonctionne par SSH, vous aurez peut-être besoin de l’activer via le menu de configuration et de redémarrer le système.

Une fois les jeux installés, il suffira d’ouvrir le menu Playstation de l’émulateur et de sélectionner le jeu que vous souhaitez lancer. La partie peut alors commencer !

https://www.raspberrypi-france.fr/wp-con...sole-2.jpg 680w" sizes="(max-width: 464px) 100vw, 464px" />

Ajouter le look « Playstation »


Si vous êtes adepte du rétrogaming, sans doute êtes-vous également nostalgique du look de la Playstation One. De base, le Raspberry Pi ne ressemble pas beaucoup à la console Playstation d’origine.

Il existe plusieurs boîtiers qui pourraient apporter un look plus « console » à votre Raspberry Pi, mais il y en a un qui correspondra plus particulièrement à la construction d’une Playstation Classic. Si le boîtier PiConsole de Retro-Geeks, reprenant totalement le design de la Playstation One, n’est pas encore sorti, peut-être faut-il prendre son mal en patience tellement il est prometteur.

Le boîtier PiConsole reprend jusque dans les détails l’aspect de la Playstation One, allant jusqu’à reproduire les boutons ON/OFF et Reset, la LED verte indiquant le fonctionnement de la console et même le bouton OPEN permettant d’ouvrir le capot pour y insérer non plus un CD de jeu, mais une carte micro-SD. Du point de vue de la connectique, la PiConsole propose deux ports USB en façade (pour le branchement des manettes, comme sur la console d’origine), une prise Jack, une prise Ethernet et une prise HDMI à l’arrière du boîtier.

Si vous n’avez pas la patience d’attendre le PiConsole, d’autres boîtiers moins fidèles au look Playstation feront parfaitement l’affaire. La campagne KickStarter de PiConsole n’a pas atteint son objectif, il est donc difficile de savoir si le projet vera bientôt le jour.

Si vous pouvez avoir accès à une imprimante 3D, vous pouvez aussi trouver des fichiers 3D de boitier de Raspberry Pi en forme de console rétro. En voici deux :

L’article Fabriquer la Playstation Classic avec un Raspberry Pi est apparu en premier sur Raspberry Pi France.




https://www.raspberrypi-france.fr/fabriquer-la-playstation-classic-avec-un-raspberry-pi/#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=fabriquer-la-playstation-classic-avec-un-raspberry-pi
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)

A propos de Communauté francophone RPi

Communauté francophone RPi est un forum d'aide et de partage autour du Raspberry Pi et des micro-ordinateurs.