Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Projet de piloter un poêle à granulés via Raspberry
#1

Bonjour à tous,

Mon projet est de piloter un poêle à granulé grâce au raspberry pi.

Pour définir le contexte :
- Le défaut de mon poêle, c'est que la sonde de température est filaire et donc proche de celui-ci l'indication de température est donc faussée quand celui-ci fonctionne.
- Il est programmable, mais c'est une programmation hebdomadaire. Je ne peux pas programmer un "reveil" le matin de mon retour de vacances par exemple
- Il m'est impossible d'utiliser un thermostat domotique style netatmo, nest, etc, la quantité de granulés prise en compte par le poêle est fonction de la différence de température constatée et demandée, un contact on/off n'est donc pas réalisable.

Mon idée est donc de remplacer la sonde filaire par un potentiomètre digital contrôlé par le raspberry. Le poêle sera donc lui toujours "allumé" et si je désire l’éteindre je vais faire croire à celui-ci qu'il fait 25°C dans la maison.

Je débute et en suis actuellement à la phase de prise de connaissance avant l'achat du matériel.

1ere étape relevé des résistances de la sonde filaire afin de choisir le potentiomètre digital :
8°C = 19,7 kohm
18,1 °C = 13 kohm
18,4 °C = 12.9 kohm
20 °C = 12 kohm
25 °C = 10 kohm

Je pense donc partir sur un potentiomètre digital de 10 kohm + une resistance en série de 10 kohm.

Je n'ai malheureusement que très peu de connaissance en électronique. Actuellement, d'après mes recherches je pense sélectionner le potentiomètre digital AD5175 piloté via I2C.

J'ai préparé un schema sous Fritzing :
[Image: 536cb140e7d20.png]Platine d'essai
[Image: 536cb179acb7c.png]Schéma

Qu'en pensez vous ? Je suis preneur de tout conseil, critiques etc.
A noter qu'il me reste des interrogations. J'ai des doutes sur mes branchements sont-ils bon ? Il me semble avoir lu qu'il ne faut pas que l'alimentation du digipot soit faite via le raspberry ?

Edit1 : Mise à jour des connexions suite au retour de Uggy (SDA/SCL mal connectés)
Répondre
#2

Salut,

Bonne idée de piloter le poele..
En vrac:

- Si il fait 3°C ? La resistance sera encore plus haute ? Mais tu seras limité avec ta 10KOhms ?
- Dans ton schéma, SDA/SCL du 5175 ne sont pas branchés a SDA/SCL du Rasp ?
- POur l'alim du 5175, ce qu'il faut généralement c'est ne pas alimenter avec la sortie du GPIO (ou seulement si le courant nécessaire est faible)
Mais si tu l'alimentes avec le 5V du Rasp, et que ce n'est pas un courant de ouf, apriori, ca devrait etre bon.. a vérifier quand meme avec la datasheet..etc.
Répondre
#3

Merci pour ton retour,

effectivement, je me suis limité à 8°C.
Mais dans tout les cas, qu'il fasse 3°C ou 8°C chez moi, si le poêle se met en route et que je lui demande 20°C, il sera au régime maximal. La modulation se fait quand il y a environ 0.5 à 1°C d'écart avec la température demandée.
C'est pour cela que dans mon idée, je suis parti sur un potentiomètre digital de 10 kohm plutot que 20, cela me permettra d'être plus précis sur la plage qui m’intéresse (entre 17.5 et 23 °C).

Concernant les connexions, c'est effectivement une erreur de ma part. Je vais mettre à jour le post initial avec les bonnes connectiques.
Répondre
#4

Un élément auquel je n'avais pas prêté attention : Le format du potentiomètre digital c'est LFCSP-10 ou MSOP-10

Comment utilise t'on des chips avec ces formats sur une plaque d'essai ? Est-ce possible ?
Répondre
#5

Mon projet a pas mal avancé.

J'ai abandonné ce potentiomètre digital, au profit d'un digipot au format DIP.
Les détails :

http://blog.cquad.eu/2014/06/19/domotise...e-montage/

N'hésitez pas si vous avez des questions/remarques.
Répondre
#6

Et la deuxième partie, le code associé à ce montage :

http://blog.cquad.eu/2014/06/19/domotise...2-le-code/
Répondre
#7

Sympa.. Smile
Répondre
#8

Cool le montage, c'est malin de détourner la sonde du poêle Wink J'ai pleins de questions/interrogations :
Comment as-tu évalué ton coeff dans le calcul de la consigne "index"?
Par défaut ton circuit fournit 10kohms soit 25°C. Vu que tu places la consigne du poêle sur 19, ça pose pas un problème si le circuit ne fonctionne plus?
Je ne suis pas super pro de python et d'algorithme mais tu testes l'état off, pas l'état on, du moins pas si l'état on existe. Si, par exemple, le service web tombe, ça risque pas d'emballer le poêle? D'autant plus que dans ton calcul de "index" tu mets à 0 ou à 255 si la valeur calculée est en dehors de [0..255].

Cool
Répondre
#9

En fait, j'ai lu jsais plus où l'histoire du type qui a transformé son aquarium de poissons exotiques en bouillabaisse après le hacking de la régul/chauffage avec un rpi. C'est pas cool pour les poissons.
Alors j'imagine avec un poêle à pellet.
(je pose des questions : je ne prétends ni avoir des réponses, ni être pertinent, hein!)

Cool
Répondre
#10

Tu as raison, il y a bien un souci si le circuit ne fonctionne plus.

J'ai testé de débrancher le raspberry (simulation de coupure de courant), le poele croit qu'il fait 10 degrés. Le potentiomètre digital utilisé a une mémoire non volatile normalement, il faut que je regarde comment l'utiliser. Ce qui permettra au pire de rester sur la dernière température connue, ce qui semble être mieux que 10 degrés et un poele qui chauffe à fond.

Et il faut aussi effectivement dans la boucle de mise à jour du potentiomètre que si la page web de status n'est plus disponible, je coupe le poele en lui indiquant qu'il fait 25°C.
Répondre
#11

Encore un truc : tu parles du débit de pellet. Tu penses qu'il serait variable, ce qui permettrait au poêle de dégager plus ou moins de chaleur et de rattraper la consigne plus ou moins vite. Perso je pense que le moteur qui fait tourner la vis sans fin est asservi à trois vitesses : rapide, lent, et nulle. Parce que c'est plus simple à faire et plus robuste qu'un asservissement linéaire. Donc pour moi, il existe deux seuils de différence de T° entre consigne et mesure. Ce qui correspond à deux valeurs de R à appliquer à la sonde du poêle.
Du coup, peut-être que en faisant un simple montage utilisant les GPIO et trois résistances, ça pourrait fonctionner pour asservir le poêle.

Cool
Répondre
#12

En réalité, le débit n'est pas géré grace à le vitesse de rotation de la vis sans fin, mais grace à la fréquence de rotation de celle-ci.

Dans mon cas, je pense qu'elle tourne toujours à la même vitesse. Mais par contre si le poele tourne a fond elle tourne et recharge le godet toutes les 3 secondes alors qu'au ralenti on est plus vers 10 secondes.
Répondre
#13

Ok. Le godet, c'est quoi?

Cool
Répondre
#14

J'appelle le godet l'endroit ou tombent les granulés pour la combustion : http://www.masnada-andre.com/chauffage/p...fonte.html
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)