Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Projet CarniPi. Gestion d'une serre de collection.
#1

Bonjour à tous,

Je l'avais abordé lors de ma présentation; j'aimerais remonter ma serre et en profiter pour l'automatiser grâce à un RasPi B. Bien que curieux et ayant déjà fait un bon paquet de recherche de mon coté, je n'ai que très peu d'expérience pratique dans la manipulation du Pi. Je fais donc appel à vous pour me guider dans cette aventure, me donner les bons tuyaux, les tutos intéressants pour monter tout ça et des idées fabuleuses (oui rien que ça).

Le principe du projet CarniPi est "assez simple": la serre abritera une collection de plantes carnivores cultivées en pots et alignées sur des tables de cultures à niveau d'eau variable (genre 0 à 30cm) selon le climat et les saisons. L'idée est donc d'activer des pompes à eau, faire varier la hauteur du trop plein, gérer un ventilateur et l'ouverture des fenêtre selon un protocole prenant compte des différents paramètres environnementaux.


Voici le shéma de l'installation informatique comme je la vois pour le moment.

[Image: shemac10.jpg]


- Une réserve (2800L) se situe sous le bac de culture et le système de filtration par lagunage (Lag). En l'absence d'arrosage, une pompe (P1) envoie en continu de l'eau vers le filtre. Pendant l'arrosage, P1 s'arrête et une seconde pompe (P2) prend le relais pour envoyer l'eau dans le bac de culture qui redistribue lui même par trop plein son eau au filtre puis à la réserve. A la coupure de P2, P1 se réactive. L'eau est ainsi filtrée avec un débit constant sans pour autant alimenter le bac de culture en permanence.

L'arrosage via P2 est contrôlé par le Raspi. Il prend en compte les éléments suivant pour savoir quand arroser et si il est en droit de le faire.

- Une sonde (S1) vérifie une ou deux fois par jour le niveau de la réserve. Si niveau ok, programme normal. En cas d'insuffisance, le Raspi enclenche un mode d'arrosage économique et prévient l'utilisateur (moi) qu'on est sur la réserve. Un niveau critique interdit l'arrosage.

- Un ensemble de sondes de température (T1, T3), d'humidité de l'air (H1) ainsi qu'une sonde d'humidité du sol dans un pot témoin (S2) informe le RasPi des conditions météo et de l'état des plantes. Selon les conditions, l'arrosage et la ventilation sont plus ou moins abondants.

- Les sondes T2 et H2 prélèvent leurs données uniquement à titre informatif. Elles n'influencent pas la gestion interne.

- Connecté à internet, le RasPi prend en compte les prévisions météo et la saison. La connexion permet également d'influencer "manuellement" les programmes d'arrosage via une page. Cette page internet reprend également sur graphiques les différentes données recueillies ainsi qu'un compte rendu de la journée.

- En bonus, une caméra permet d'enregistrer ou d'afficher ce qui se passe dans la serre. (Si quelqu'un connaît un système efficace et non ruineux pour gérer une carabine à plomb et viser le cul des chats, je lui offre une plante carnivore).



L'idée germe et sera certainement maintes fois modifiée en fonction de mes découvertes et de vos conseils. Je préciserai également plus tard le protocole d'arrosage à suivre (ça va être complexe ça...).


Voici donc CarniPi, un petit projet sympa pour gérer une collection étrange.


En l'attente de vos avis,


Ju!
Répondre
#2

Beau projet Smile

Pour la carabine, le pire c'est que ca serait possible Tongue
Répondre
#3

Merci Smile

Je crois que plus j'en li, plus je m'y perd et moins je sais par où commencer... Difficile de savoir faire le tri par exemple entre les différentes sondes de température. DHT11, DHT22, EzTemp&RH et bien d'autres, laquelle choisir, pourquoi et comment sachant qu'il me faut tout de même quelque chose de précis.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)