Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Mon raspberry pi 4 B
#1

Bonjour,

J'ai reçu mon raspberry !

J'ai pris le raspberry, l'alim, le boîtier et une carte microSD de 64G pour faire un routeur. Comme il est destiné à fonctionner sans clavier ni souris ni écran, je n'ai pas pris l'adaptateur micro hdmi - hdmi. A la réflexion, et surtout compte tenu du prix, c'est une connerie car sans ça, je ne peux pas régler le BIOS de la bête. Bilan, j'ai passé une nouvelle commande chez Kubii.

Côté logiciel, je n'ai pas trouvé de raspberry pi os en 64 bits. J'ai donc installé un ubuntu 20.04 serveur pour processeur ARM et pour l'instant, j'en suis très content. J'ai réussi sans problème à établir une liaison en ssh pour piloter le raspberry à partir de mon PC. A partir de là, je vais pouvoir installer et configurer tout ce dont j'ai besoin (dhcpd, avahi, radvd, nftables...).

Amicalement.

Jean-Marie

Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; C'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.
Répondre
#2

Bonjour,

Moi j'utilise MobaXterm en Home Edition Free pour me connecter à mes différents Pi.
Cela fonctionne impeccable.

Si ça peu aider...

[Image: Capture.png]
https://mobaxterm.mobatek.net/
Répondre
#3

J'utilise aussi MobaXterm (version pro, je trouve que ça vaut le coup de l'acheter).

Mais cela ne résoudrait pas l'accès au BIOS d'une machine, qui ne peut se faire qu'avec un accès physique à une machine.

Par contre, il n'y a pas de BIOS sur un RPi, du moins pas éditable comme on peut le faire sur un PC. C'est juste un microgiciel qui permet d'initialiser la séquence de démarrage et tout le reste (à condition que le SSH soit activé) est disponible via un client SSH (mobaxterm, putty, ...)
Répondre
#4

Merci pour vos réponses.

Mon PC est sous linux. Pour accéder en ssh à mon raspberry pi (ou d'autres machines sur mon réseau), j'utilise l'émulateur de terminal de mon OS (Tilix sous ubuntu Budgie), puis un ssh raspberry (j'ai défini le nom dans /etc/hosts) et le tour est joué.

Pas besoin de payer pour ça.

Amicalement.

Jean-Marie

Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; C'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.
Répondre
#5

Si tu es sous linux, pas besoin d'émulateur de terminal, il suffit d'accéder à la console (term), à moins qu'ils l'aient remplacé par tilix. MobaXterm est pour windows qui n'embarque pas ssh dans le DOS (déjà telnet, c'est pas gagné de l'avoir...).
Et ce n'est pas qu'un client ssh, il permet d'ajouter un environnement cygwin (donc accès à pas mal de commandes linux) et gère les accès distants rdp, vnc, (s)ftp, ... Ainsi que le tunneling SSH (hyper pratique quand on a des ports bloqués). C'est vraiment une boite à outil pour sysadmin sous windows Smile

Pour info, ceux qui ont windows 10 à jour ont une autre alternative gratuite, mais qui est un peu l'utilisation de Little Boy pour tuer un moustique: activer l'hyper-v (gestionnaire de machines virtuelles) et s'installer un petit linux sur une VM pour avoir accès à tout ça.
Répondre
#6

(06-04-2021, 13:22:28)CrazyCat a écrit :  Pour info, ceux qui ont windows 10 à jour ont une autre alternative gratuite, mais qui est un peu l'utilisation de Little Boy pour tuer un moustique: activer l'hyper-v (gestionnaire de machines virtuelles) et s'installer un petit linux sur une VM pour avoir accès à tout ça.

Mais il faut :

Windows 10 Entreprise, Professionnel ou Éducation
Processeur 64 bits avec traduction d’adresse de second niveau (SLAT).
Processeur prenant en charge les extensions de mode du moniteur de machine virtuelle (VT-c sur les processeurs Intel).
Au minimum 4 Go de mémoire.
Répondre
#7

C'est bien pour ça que j'évoquais Little Boy Smile
Répondre
#8

(06-04-2021, 13:22:28)CrazyCat a écrit :  Si tu es sous linux, pas besoin d'émulateur de terminal, il suffit d'accéder à la console (term)
ben..., pour être précis, un terminal, c'est un objet avec un écran, un clavier et un port série. Ça ne s'utilise plus depuis des lustes. A l'époque des premiers unix, il n'y avait que ça comme interface homme machine et le shell (ainsi que tous les programmes qui vont avec) a été conçu pour interagir avec ça.

Maintenant, sur les environnements graphiques, on a des émulateurs de terminal (term, xterm, gnome terminal, tilix...) sous la forme d'une fenêtre qui émule l'écran d'un terminal. Il y a longtemps, sous windows, j'avais utilisé kermit.

Et c'est vrai qu'avec le temps on a tendance à appeler ça simplement terminal (ou console).

Il n'y a que les vieux comme moi pour s'en souvenir. Wink Smile

Amicalement.

Jean-Marie

Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; C'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.
Répondre
#9

Bonjour,

J'ai reçu mon câble HDMI et j'ai pu connecter mon raspberry pi à un écran.

(06-04-2021, 10:38:21)CrazyCat a écrit :  Par contre, il n'y a pas de BIOS sur un RPi, du moins pas éditable comme on peut le faire sur un PC. C'est juste un microgiciel qui permet d'initialiser la séquence de démarrage et tout le reste (à condition que le SSH soit activé) est disponible via un client SSH (mobaxterm, putty, ...)

Alors, effectivement, comme tu le soulignes, CrazyCat, il n'y a pas de données en mémoire CMOS (qui n'existe pas sur le raspberry pi) qui pourraient mémoriser l'activation ou la désactivation de fonctionnalités de la carte (en ce qui me concerne, j'aurais bien voulu désactiver tout ce qui est sans fil ; wifi et bluetouth) et l'EEPROM ne contient (en gros) qu'un bootloader.

Par contre, si j'ai bien compris, le raspberry pi n'utilise pas le bootloader habituellement contenu dans le master boot record.

Amicalement.

Jean-Marie

Je déteste qu'on cherche à me faire passer pour un con, j'y arrive déjà très bien tout seul.
Le mort, il sait pas qu'il est mort ; C'est pour les autres que c'est dur.................... Pour les cons, c'est pareil.
Répondre
#10

Notre ami François Mocq a bien expliqué la séquence de boot d'un RPi sur cet article. Bien qu'il date un peu, je pense qu'il est toujours d'actualité et très intéressant pour la culture personnelle Smile
Répondre
#11

Bonjour
L'article que tu cites concerne les PI 3, pour le PI 4 c'est un peu différent, 
Procédure pour le PI 4
Répondre
#12

(08-04-2021, 07:53:46)CrazyCat a écrit :  Notre ami François Mocq a bien expliqué la séquence de boot d'un RPi sur cet article. Bien qu'il date un peu, je pense qu'il est toujours d'actualité et très intéressant pour la culture personnelle Smile

(08-04-2021, 09:09:08)mike913 a écrit :  Bonjour
L'article que tu cites concerne les PI 3, pour le PI 4 c'est un peu différent, 
Procédure pour le PI 4

Je le sais très bien, j'ai parlé de cet article car il explique la séquence de boot, pas du tout pour changer le media de boot.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)